Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / COMMUNIQUE DE PRESSE DU MLC EN RAPPORT AVEC LES CONSULATIONS DE LA CENCO
5715266-8521768

COMMUNIQUE DE PRESSE DU MLC EN RAPPORT AVEC LES CONSULATIONS DE LA CENCO

Sur invitation de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, la délégation du Mouvement de Libération du Congo, conduite par sa Secrétaire Générale, Hon. Me Eve BAZAIBA MASUDI, a été reçue ce vendredi 12 aout 2016, au siège de la CENCO, situé au Centre Inter Diocésain de Kinshasa, pour échanger autour de la situation Socio – politique de l’heure en République Démocratique du Congo.

En introduction, les évêques catholiques se sont dits interpellés par la situation socio – politique du pays en leur qualité de serviteur de Dieu, mais aussi par devoir patriotique. C’est à ce double titre qu’ils ont jugé indispensable de consulter la classe politique, afin de récolter les avis des uns et des autres sur les voies et moyens susceptibles de décrisper la crise et aussi sur la nécessité de tenir un dialogue politique.

En réaction aux propos des évêques et tout en soulignant d’abord que la crise actuelle est artificielle, planifiée et entretenue par la majorité au pouvoir, qui ne veut pas intérioriser que le Président en exercice est entrain de finir son second et dernier mandat, la délégation du MLC a étalé certaines considérations principales suivantes :
1) Par expérience, le concept « Dialogue » a été dénaturé par les politiques congolais. Ces forums ont toujours débouché sur des arrangements et combines politiques pour se partager le pouvoir.
2) Le respect de la Constitution, des lois du pays et du jeu démocratique, des libertés d’expression et de manifestation, ainsi que le social de la population ne sont plus prioritaires pour le pouvoir ;
3) Le pouvoir n’a jamais eu en l’esprit le principe d’anticipation qui veut que « gouverner c’est prévoir ». Le détournement des provisions budgétaires destinées à l’organisation des élections est à la base de l’impasse pour organiser les élections dans le délai.
4) Il y a risque que ce dialogue se substitue à la Constitution.

Au regard de ce qui précède et après échange, le MLC a réitéré sa position de ne pas prendre part à ce Dialogue politique. En revanche, le MLC opte pour un dialogue technique autour de la CENI et d’autres partenaires, en vue de discuter des questions exclusivement électorales, notamment l’organisation de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel y compris le processus d’enrôlement en cours qui se déroule sans être intégré dans un calendrier électoral global.

La délégation du MLC a estimé que les compatriotes engagés sur la voie d’un dialogue politique peuvent y aller, mais le MLC met en garde quiconque profiterait de ce dialogue pour violer la Constitution et prendre en otage la population par des arrangements politiques extra constitutionnels.

Avec Dieu nous vaincrons !
Fait à Kinshasa, le 12 aout 2016

Hon. Me EVE BAZAIBA MASUDI
Secrétaire Générale

A propos admin

Vérifiez également

Fidele Babala, cadre du MLC et membre du Front pour le respect de la constitution le 08/12/2016 à Kinshasa.  Okapi/Ph. John Bompengo

Consultations politiques : le Front pour le respect de la constitution rappelle sa disponibilité pour la présidence du CNSA

La plateforme Front pour le respect de la constitution, reçue par le Président Joseph Kabila, …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com