Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / DECLARATION DU MLC EN RAPPORT AVEC LA SITUATION POLITIQUE ET SECURITAIRE ACTUELLE EN RDC
slide211-ss

DECLARATION DU MLC EN RAPPORT AVEC LA SITUATION POLITIQUE ET SECURITAIRE ACTUELLE EN RDC

Le MLC est préoccupé par la situation d’insécurité, de tueries, de répression de manifestations pacifiques et autres actes de vandalisme qui sévissent actuellement dans plusieurs coins du pays et relève ce qui suit : 1. Après la signature de l’Accord du 31 décembre 2016, en vue de mettre fin à la crise de légitimité des Institutions de la République et de leurs animateurs, les congolaises et congolais étaient sensés travailler tous pour l’avènement de l’alternance au pouvoir en République Démocratique du Congo, à travers des élections libres, démocratiques et transparentes en décembre 2017, au plu tard ;

  1. Grand est notre regret de constater que l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale a été détournée par le pouvoir en place, pour l’orienter vers des questions auxiliaires, notamment, la mise en place d’un gouvernement, alors que le débat aurait dû être concentré vers les principaux enjeux que sont, la fin du mandat du Président sortant, l’organisation de l’élection présidentielle y compris les restes des scrutins pour mettre fin à la crise de légitimité de toutes les institutions de la République ;
  2. Le MLC condamne avec la dernière énergie les massacres des populations dans le KASAI central, le Kongo central et la ville de Kinshasa ; Le MLC fustige le manque de professionnalisme dans la gestion des conflits inter ethniques dans la province de Tanganyika ;
  3. Le MLC condamne également la répression des manifestations pacifiques des élèves, en violation de la loi sur la protection de l’enfant ainsi que la loi sur la liberté de manifestation consacrée dans la Constitution ;
  4. Le MLC condamne la profanation de lieux de culte et recommande aux congolais de s’abstenir de tout acte de nature à désacraliser les institutions confessionnelles. Aussi, le MLC exige une enquête indépendante en vue d’établir les responsabilités, afin que les auteurs de ces actes de barbaries soient punis conformément à la loi ;
  5. Le MLC exige également l’implication du gouvernement, afin que les victimes principales et autres victimes collatérales de ces actes de violences soient réhabilitées dans leurs droits ;
  6. Enfin, le MLC exige la libération des jeunes manifestants de la LUCHA arrêtés le 22 février 2017 et acheminés au camp LUFUNGULA, alors qu’ils exerçaient leurs droits civiques d’assainissement de l’environnement.

Fait à Kinshasa, le 23 février 2017

Honorable Eve BAZAIBA MASUDI SG du MLC

A propos admin

Vérifiez également

Mme Eva Bazaiba, secrétaire général du MLC, lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 15/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

RDC : le calendrier électoral est une compétence exclusive de la Ceni, rappelle le MLC

La gestion du calendrier électoral global est une compétence exclusive de la Commission électorale nationale …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com