Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / DECLARATION POLITIQUE( document ci-joint)
17626320_1866922083595997_7422959665618529209_n

DECLARATION POLITIQUE( document ci-joint)

frontLe Front pour le Respect de la Constitution prend acte de l’impasse à l’issue des négociations directes devant conduire au consensus autour de l’arrangement particulier découlant de l’Accord Politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016, et tient à clarifier ce qui suit :

  1. L’Accord Politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016 a été signé à l’unanimité et engage la responsabilité de toute la classe politique et des forces vives de la nation ;
  2. Cet Accord renferme des acquis et principes très importants, notamment : – Le respect de la Constitution ; les parties prenantes ont pris l’engagement de ne pas la réviser, ni la changer ; – L’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales en décembre 2017, au plus tard ; – Le Président Kabila ne se représentera pas pour un 3ème mandat ; – La fin de dédoublement des partis politiques ; – La redynamisation de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI et du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de Communication, CSAC ; 3. L’opinion retiendra que l’origine de la crise actuelle c’est le fait pour la Majorité au pouvoir de n’avoir pas organisé les élections en 2016, principalement l’élection présidentielle ; 4. Le FRONT n’a jamais été quémandeur de postes au sein du Gouvernement en conformité avec l’article 8 de la Constitution et l’article 4 de la loi portant Statut de l’opposition ; 5. Au demeurant, le FRONT a toujours considéré que l’objectif ultime de ces discussions directes était de conduire le peuple aux élections en vue d’une alternance démocratique et non une participation à un quelconque gouvernement ; 6. En revanche, le FRONT a souhaité diriger le Conseil National de Suivi de l’Accord, CNSA, afin d’établir l’équilibre entre le RASSEMBLEMENT qui veut diriger le Gouvernement et la Majorité Présidentielle qui dirige le reste des Institutions de la République ; 7. Au Parlement, le FRONT demande de légiférer sans tarder sur l’arsenal juridique nécessaire à la poursuite du processus électoral ; 8. Au Gouvernement, le FRONT demande de rendre disponibles les moyens logistiques et financiers nécessaires pour les scrutins prévus en décembre 2017 au plus tard, conformément à l’Accord du 31 décembre 2016 ; 9. A la CENI, le FRONT demande la publication du calendrier électoral car les opérations d’enrôlement en cours devraient faire partie intégrante dudit calendrier ; 10. Aux partenaires internationaux, le FRONT demande leur implication effective et substantielle dans l’accompagnement de la RDC au processus électoral, conformément à la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies ; 11. Enfin, au Peuple congolais, le FRONT lui demande de demeurer vigilant et de rejeter toute velléité d’instauration d’une dictature en RDC, de soutenir l’action du FRONT, en vue de mettre fin à l’illégitimité actuelle des Institutions issues des élections de 2006 et 2011 ainsi que de leurs animateurs, conforment à l’Accord politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016. Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo.

Fait à Kinshasa, le 28 mars 2017

Hon. EVE BAZAIBA MASUDI

SG du MLC et Coordonnatrice Générale du FRONT

A propos admin

Vérifiez également

Mme Eva Bazaiba, secrétaire général du MLC, lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 15/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

RDC : le calendrier électoral est une compétence exclusive de la Ceni, rappelle le MLC

La gestion du calendrier électoral global est une compétence exclusive de la Commission électorale nationale …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com