Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / En pleine séance de démonstration devant la délégation du MLC, la Machine à voter trahit la CENI
photos

En pleine séance de démonstration devant la délégation du MLC, la Machine à voter trahit la CENI

Alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, ne cesse de déclarer ci-haut que l’option de la Machine à voter serait un moyen de réduire notamment , le coût des élections et de faciliter leur  déroulement rapide, et bien , il s’agirait tout simplement d’un gros mensonge et peut être d’une affaire d’argent pour les intérêts privés de quelques acteurs impliqués dans le marché de ces fameuses Machines à voter.

La délégation du MLC conduite par sa Secrétaire Générale, Eve Bazaiba Masudi,  reçue par les membres de la plénière de la CENI ce jeudi 22 février 2018 a tenu à démontrer  les incohérences de la Centrale Electorale au sortir de cette séance de travail de quelques heures Les propres  données présentées par la CENI font savoir  par  exemple qu’avec les  18 milles candidats  aux législatives de 2011, 35 millions de dollars américains avaient été déboursé pour l’impression et transport des bulletins de vote de l’extérieur à l’intérieur du pays . Alors qu’avec la Machine à voter , estimation faite pour avoir par exemple 100 milles Machines afin de  couvrir les 90 milles bureaux de vote, la CENI devrait débourser 150 millions de dollars à raison de Mille 500 dollars américains  par Machine.

En faisant le calcul, le MLC estime donc que,  contrairement aux dires de Corneille NAANGA,uniquement  la Machine à voter  sans compter le transport, pourrait coûter plus  4 fois que les dépenses à effectuer pour les bulletins de vote. Outre cela, l’aspect technique non encore maîtrisé reste un facteur non négligeable dans le contexte actuel de la RDC ou des millions de Congolais ne maîtrisent pas trop ce système électronique de vote.Au siège national de cette institution citoyenne , situé  dans la Commune de la Gombe.

Pour le parti de Jean -Pierre Bemba, il faudrait plus de temps.  Peut être des années, voir la prochaine législature pour procéder au vote par Machine. Cette dernière devrait être expérimentée progressivement dans l’avenir au lieu d’en prendre le risque pour des élections aussi importantes et très attendues qui doivent inaugurer la première alternance politique en République Démocratique du Congo.

Une machine incapable d’imprimer les photos  de  3 candidats   !

L’ on pourrait être  tenté de dire que la Machine à voter de la CENI serait elle aussi visée par le signe indien. En tout cas,  l’affirmation se justifierait  par l’échec affiché par ladite Machine ce jeudi 22 février 2018. En effet, en pleine séance de démonstration devant la Secrétaire  Générale du MLC , Eve Bazaiba , ses  Adjoints , Fidèle Babala et Raymond Ramazani Baya  ainsi que d’autres cadres du parti, la Machine de NAANGA a été incapable d’imprimer ne-fût-ce que  trois photos  des candidats.

Le premier essai a marché avec le candidat   Président, le deuxième avec le député national  a aussi marché, mais hélas ! il ya eu  un échec pour le troisième candidat, député provincial où la Machine à voter  a  imprimé seulement un bulletin  noir, sans la photo  du candidat  choisi. Un échec technique devant les acteurs politiques et pourtant venus pour se faire   convaincre des avantages de cet outil électoral qui fait encore l’objet de contestation au sein d’une partie de la classe politique. Quelle équation ? Quel scénario?   La CENI aurait été incapable selon Eve BAZAIBA d’apporter une réponse convaincante sur ce problème technique qui s’est présenté en plein exercice. En attendant, la délégation du MLC est répartie sans en avoir réussi devant tous les membres de la plénière de la CENI à voir le visage de son candidat député provincial voté à titre d’expérimentation de la Machine. La CENI estimant que le système thermique de la Machine n’étant pas au point.

Machine à voter, une affaire d’argent !

L’insistance de la Commission Electorale Nationale Indépendante d’imposer l’usage de la Machine à voter  devient de plus en plus inquiétante.

Selon, certaines indiscrétions, outre les visées politiciennes, se seraient les visées financières qui seraient à la base de ce marché de la Machine à voter.

Selon nos sources, le prix initial d’une Machine à voter reviendrait à 400$ au lieu de 1500$ tel que annoncé par la Centrale Electorale Congolaise.

En principe, au lieu de 150 millions de dollars américains, le véritable coût pour 100milles Machines à voter     reviendrait par exemple  à 40 millions de $. Donc au stade actuel, si le projet arrivait à se réaliser, au moins 110 millions de dollars américains  seraient bénéfiques à quelques individus au détriment de la République. Et, c’est ce  que dénonce déjà le MLC et ses alliés du Front pour le respect de la  constitution.

 

Jean Médard LIWOSO

 

 

 

 

A propos admin

Vérifiez également

Copie de bemba-1132x670

Affaire Subornation des témoins-JP Bemba:l’illégalité de procédure dénoncée par les avocats en appel.

Quelques semaines après les plaidoiries en appel du Procès du sénateur Jean-Pierre à la CPI, …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com