Visiblement très engagés pour le combat de la démocratie dans leur pays, les jeunes cadres du Mouvement de Libération du Congo(MLC), exigent la démission des juges de la cour constitutionnelle. Dans un mémorandum lu à l’occasion d’une matinée politique, organisée ce samedi 7 septembre 2019 au siège de l’Inter Fédération du MLC ville de Kinshasa, situé dans la Kasavubu, ces jeunes cadres du parti de Jean-Pierre Bemba Gombo – près de 2mille au total – estiment que les juges de la cour constitutionnelle , mais aussi les membres de la commission électorale nationale indépendante sont à la base de la situation politique délétère que connaît le pays depuis les élections de décembre 2018.

L’invalidation injuste de la candidature de leur leader, Jean-Pierre Bemba au motif que ce dernier aurait été condamné par un jugement irrévocable dans l’affaire subornation des témoins, alors que le dossier se poursuit encore à la cour pénale internationale , mais aussi les invalidations et validations téléguidées de certains députés nationaux sont des éléments qui témoignent si pas de l’incompétence , mais surtout de l’infeodation politique de cette haute instance judiciaire du pays qui devrait en principe être le boussole et régulateur du bon fonctionnement des institutions de la République.
Ces jeunes appellent plutôt toutes les forces vives de la nation à se joindre à eux afin de procéder par des actions qui doivent obliger les 9 juges de la cour constitutionnelle à démissionner de leurs fonctions.
Pareil pour les membres de la CENI qui sont accusés par ces jeunes du MLC d’être à la base de toutes les magouilles et désorganisation des élections qui ont débouché par la mise en place des institutions illégitimes , pensent -ils.

Par ailleurs , la matinée politique de ce jour , a été également une occasion pour le président de l’Inter fédération MLC ville de Kinshasa d’édifier les jeunes du parti sur les derniers développements de l’affaire subornation des témoins qui oppose l’ancien vice-président de la République , Jean-Pierre Bemba au bureau du procureur de la CPI.
Le Sénateur Valentin Gerengo a fait savoir que le dossier est sur la bonne voie. Il n’y a pas à désespérer,car comme dit le slogan du parti “avec Dieu nous vaincrons”, la prochaine audience prévue très prochainement permettra que la vérité puisse éclater au grand jour.

Les jeunes du MLC et ceux des structures spécialisées du parti qui ont pris d’assaut le siège de l’Inter fédération du MLC ville de Kinshasa – à l’appel de Valentin Gerengo – sont plus que déterminés à accompagner leur leader – Jean-Pierre Bemba – par des actions démocratique et pacifiques pour le véritable changement en RDC.

Jean Médard LIWOSO