Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / RDC : le calendrier électoral est une compétence exclusive de la Ceni, rappelle le MLC
Mme Eva Bazaiba, secrétaire général du MLC, lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 15/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.
Mme Eva Bazaiba, secrétaire général du MLC, lors de travaux du dialogue national inclusif à Kinshasa, le 15/12/2016. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

RDC : le calendrier électoral est une compétence exclusive de la Ceni, rappelle le MLC

La gestion du calendrier électoral global est une compétence exclusive de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), a rappelé le Mouvement de libération du Congo (MLC), dans une déclaration politique lue mercredi 1er juillet à Kinshasa, par la secrétaire générale du parti, Eve Bazaiba. Le parti de Jean-Pierre Bemba a réagi au discours du Président de la République, Joseph Kabila, prononcé le 29 juin, à l’occasion de la commémoration du 55e anniversaire de l’indépendance de la RDC.

Dans son discours, Joseph Kabila, avait indiqué qu’il s’est engagé dans la voie des consultations, en vue d’un éventuel dialogue pour relever « des obstacles qui jonchent la marche vers la 3e série d’élections générales (…) », évoquant les problèmes du calendrier électoral global, le financement du processus électoral, la participation au scrutin de 2015 d’anciens mineurs devenus majeurs en cours du cycle électoral et l’impératif de la sécurisation du processus électoral.

Pour Eve Bazaiba, la Ceni est l’organe indépendant dont les prérogatives ne peuvent en aucun cas être aliénées ou subordonnées à un autre organe y compris la présidence de la République.

« Il est donc de la seule responsabilité de la Ceni de régler les questions électorales. C’est à la Ceni de régler la question des nouveaux majeurs et celle de l’audit du fichier électoral. Les nouveaux majeurs n’ont pas vocation à être les victimes de l’incapacité du Gouvernement et de la Ceni », a déclaré la secrétaire générale du MLC.

Concernant le budget des élections évalué à environ un milliard de dollars américains, le MLC a précisé que le financement de celles-ci « ne peut faire l’objet de compromis surtout lorsqu’il s’agit d’énerver la Constitution ».

Le MLC dit tenir pour responsable les autorités budgétaires ainsi que l’éxécutif national « pour l’impréparation et l’amateurisme dans la gestion de la chose publique, notamment en ce qui concerne la non prise en compte des provisions nécessaires à la préparation des élections générales ».

Eve Bazaiba a soutenu que la communauté internationale reste disponible pour assister la Ceni, comme ce fut le cas en 2006 et 2011.

« Il est donc impérieux d’activer tous les partenariats susceptibles d’aider la République à organiser les élections dans les délais constitutionnels », a ajouté la secrétaire générale du MLC.​

A propos admin

Vérifiez également

IMG-20171027-WA0022

Après la rencontre Nikki-Opposition, Bazaiba : « Nous avons défendu le même point de vue par rapport à la sortie de crise dans notre pays »

La délégation de l’opposition congolaise essentiellement composée de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Ève Bazaiba et …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com