Grave complot à la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle contre la candidature du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. La dénonciation vient de quelques cadres membres du cabinet du président de la Centrale électorale qui se sont livrés à votre média en ligne sous le couvert de l’anonymat ce mercredi.

En effet, après avoir tenté désespérément de soulever la question de subornation comme obstacle à l’éligibilité de la candidature du président national du MLC à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain, la CENI se trouverait actuellement sous pression de la majorité, afin de chercher de voies et moyens pour écarter la candidature de Bemba.
D’après des sources crédibles et proches du cabinet du président de la centrale électorale, depuis 48 heures, Corneille Naanga reçoit des injonctions directes du dauphin du président sortant de la République Démocratique du Congo, pour trouver des astuces juridiques pouvant déclarer hors course le sénateur Jean-Pierre Bemba.

C’est par exemple, de faire disparaître quelques éléments du dossier , déposés en bonne et due forme auprès de la CENI, afin de justifier cette démarche anti-démocratique,tel que dénoncé par le MLC.

Il s’agit vraisemblablement d’une « tricherie pré-méditée », affirme un proche du président de la CENI qui s’est confié à politiquerdc.net.

» Durant la journée d’aujourd’hui,le président Corneille Naanga s’est montré très agité au sujet du dossier de candidature de Jean-Pierre Bemba. Nous ne comprenons pas encore cette agitation dans la mesure où juridiquement,la candidature de Bemba ne pose aucun problème. Son dossier est valable et n’appelle à aucun débat ni de forme,ni de fond. Cependant, l’attitude du président de la CENI nous inquiète. Il est en contact direct avec le candidat dauphin du président Kabila. Ça serait grave, s’il arrivait à céder aux pressions politiciennes », révèle sous le couvert de l’anonymat un juriste vérificateur de la CENI.

Dans son point de presse animé mardi à Kinshasa, la Secrétaire Générale du MLC avait mis en garde contre toutes les manœuvres policiennes visant à invalider sans raison la candidature de Jean-Pierre Bemba.
Le MLC qui affirme par ailleurs, détenir toutes les preuves nécessaires du dossier complet déposé par son candidat reste mobilisé et dénonce toute provocation de ceux qui cherchent à torpiller la bonne marche du processus électoral en cours au pays.

Rappelons que, quelques jours avant le dépôt de candidature de Jean-Pierre Bemba à la CENI,la majorité présidentielle par le canal de son porte-parole , André Alain Atundu avait déclaré haut et fort que le candidat président du MLC serait inéligible à la suite de sa condamnation supposée de Subornation des témoins. Une infraction du reste nullement reprise dans la loi électorale en vigueur en RDC, moins encore dans le Code Pénal Congolais.

Face à ce qui ressemble à une provocation et manipulation de la CENI,le MLC envisage déjà alerter les millions de congolais qui croient en Jean-Pierre Bemba. Raison de la matinée politique annoncée pour ce jeudi 16 août 2018 au siège de l’interfédération du MLC ville de Kinshasa. Question de mettre les militants et sympathisants du MLC ainsi que le peuple Congolais dans une posture de mobilisation et de défense de la candidature de Jean Pierre Bemba Gombo.

Dossier à suivre !

Constant Mohelo