Download http://bigtheme.net/joomla Free Templates Joomla! 3
Acceuil / Actualités / VERDICT DU PROCES DE JEAN-PIERRE BEMBA DEVANT LA CPI
5468_10208644262611563_7342749586143025896_n

VERDICT DU PROCES DE JEAN-PIERRE BEMBA DEVANT LA CPI

Le MLC/fédération extérieure dénonce une volonté certaine de sacrifier son président national en faveur d’une jurisprudence contre les seigneurs de guerre en République Démocratique du Congo.
Le monde a suivi avec attention le jugement que la cour pénale internationalea rendu , ce 21 Avril 2016 dans l’affaire opposant la procureure de cette cour à Jean-Pierre BEMBA, le reconnaissant coupable des crimes demeurtres et violentant que crimes contre l’humanité et de meurtre ,viol et pillage entant que crimes de guerre. A travers, cette condamnation, la cour pénale internationale voudrait lancer un message fort aux auteurs des viols et autres crimes sexuels perpétrés dans le cadre d’un conflit armé et aussi à l’égard des chefs militaires qui peuvent être tenus responsables pour les crimes commis par ses subalternes.
En sa qualité de commandant en chef de ses troupes, Jean-Pierre Bemba ont confirmé les juges, devraient prendre des mesures adéquates pour prévenir ces crimese ou punir les auteurs de ces actes.
Du coté, du Mouvement de libération du Congo, on estime que ces mêmes juges n’ont pas pris en compte tous les éléments de preuve en faveur de son président national. D’où cette interjection de l’appel,ce 11avril 2016 par la défense sur base du principe de la chose mal jugée. Cette dernière évoque, rapporte Dr. Jean-Jacques Mbungani, secrétaire national de cette formation politique chère à Jean-Pierre Bemba en charge des affaires extérieures, la mauvaise interprétation des éléments de preuves versés dans le dossier à savoir toutes les preuves faisant mention des mesures à l’effet d’empêcher la commission des faits criminels et d’en réprimer les auteurs notamment en écrivant au 1er ministre centrafricain de l’époque, au représentant de la fédération internationale des droits de l’homme(FIDH),au représentant du secrétaire général des Nations-Unies et en émettant des avertissements généraux et publics destinés à ces troupes à propos de la protection de la population civile, la création d’une commissiond’enquête, la traduction en cour martiale des soldats ainsi que l’envoi d’une commission à Sibut.
Toutefois ce qui est certain est que le chairman congolais continue de jouir d’une popularité plus que significative auprès de sa population qui, tout comme les militants de son parti ne jurait que pour sa libération afin de participer aux présidentielles prochaines en RDC.
Marithé maya Yamate
Presse Mlc

A propos admin

Vérifiez également

IMG-20171027-WA0022

Après la rencontre Nikki-Opposition, Bazaiba : « Nous avons défendu le même point de vue par rapport à la sortie de crise dans notre pays »

La délégation de l’opposition congolaise essentiellement composée de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Ève Bazaiba et …

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com